chat dehors

C’est une question commune qui s’impose naturellement à tous les propriétaires de chats et qui ne trouve pas qu’une seule bonne réponse. On trouve en effet de très bonnes raisons qui peuvent pousser à garder son chat à l’intérieur. Cependant, de nombreux propriétaires estiment également que la possibilité de sortir est importante pour la qualité de vie de leur chat. Nous abordons ci-dessous les deux aspects de la question et proposons des moyens plus sûrs de permettre à votre animal d’aller dehors.

Chat en intérieur : les inquiétudes

L’obésité est un problème commun à de nombreux chats, en particulier les chats d’intérieur et sédentaires. Encourager le jeu peut aider. Cependant, il faut aussi manipuler le régime alimentaire et les chats moins actifs ne doivent pas être nourris avec des aliments riches en glucides. En fait, contrairement à la croyance populaire, les régimes alimentaires en boîte sont à bien des égards moins caloriques et plus sains pour votre chat, en particulier pour votre chat d’intérieur, moins actif.

De nombreux propriétaires affirment que leur chat jouit d’une qualité de vie meilleure et plus intéressante en se promenant à l’extérieur, ou estiment que leur chat ne se déplace pas loin de chez eux et qu’il est donc peu susceptible de se blesser ou de tomber malade. Pour certains chats, cela peut être le cas. Cependant, il y a aussi beaucoup de chats qui tentent constamment de s’échapper vers l’extérieur, et qui attendent avec impatience la possibilité de se promener et de s’amuser ! Il est souvent difficile et stressant de faire en sorte qu’un chat qui a l’habitude de sortir ne devienne qu’un chat d’intérieur. Dans ces cas, il peut être compréhensible de laisser votre chat sortir. En général, cependant, la plupart des chats qui ont grandi à l’intérieur se contentent de rester à l’intérieur. Un propriétaire peut participer à l’enrichissement de l’environnement des chats d’intérieur. Par exemple, les jouets peuvent être changés tous les jours ou toutes les semaines afin que votre chat ne finisse pas par se lasser. En outre, il est possible de faire tourner les arbres à chat recouverts de tapis et les abris de différentes configurations et tailles. Le fait d’avoir plus d’un chat permet à votre animal d’être social et interactif, même lorsque vous n’êtes pas à la maison. Enfin, les hamacs de fenêtre permettent aux animaux d’observer l’extérieur sans être exposés à un danger.

Pourquoi garder son chat à l’intérieur ?

La réponse la plus simple est la suivante : pour leur sécurité ! Bien des vétérinaires ( presque tous, en fait !) ont vu d’innombrables chats présentant une myriade de blessures qu’ils ont contractées en errant à l’extérieur, allant de traumatismes graves dus à un accident de voiture ou à une attaque par un chien, à des abcès dus à des morsures d’autres chats, en passant par des blessures plus légères. On voit des chats se faire tirer dessus à l’aide de balles à air comprimé et de pistolets à billes, des chats qui se sont faufilés dans le moteur d’une voiture pour se réchauffer et qui ont été blessés par le moteur, et des chats qui sont tombés de haut, malgré leur grande coordination et leur équilibre. En plus des traumatismes et des blessures, les chats d’extérieur sont plus exposés aux maladies infectieuses, aux parasites et à l’ingestion de toxines, dont beaucoup peuvent également mettre leur vie en danger. Enfin, les chats d’extérieur peuvent tuer les oiseaux chanteurs indigènes qui, en raison de la destruction de leur habitat et de la concurrence des espèces non indigènes, ont souvent déjà du mal à survivre.

Laisser sortir son chat en toute sécurité

Pour ceux qui se refusent toujours d’enfermer leur chat, il existe des moyens qui permettent de laisser sortir son animal tout en amoindrissant les risques.

Le confiner à l’extérieur ou le surveiller

Pour ceux qui disposent de l’espace et de l’argent nécessaires, il existe des parcs à chats extérieurs entièrement clos qui peuvent permettre à votre animal de profiter de l’air frais tout en le protégeant des autres animaux et en l’empêchant de vagabonder. Pour certains chats, de hautes clôtures d’intimité suffisent à les confiner, à condition que les portes et le bas de la clôture aient été soigneusement vérifiés afin de repérer les voies de fuite. Certains chats s’adapteront à être tenus en laisse et harnais, mais beaucoup s’y opposeront fortement. Enfin, de nombreux chats aiment rester près de leur propriétaire, et dans ce cas, celui-ci peut simplement accompagner le chat à l’extérieur, le prendre et le ramener à l’intérieur à la fin du jeu. Remarque : ce sont généralement les chats qui n’ont été à l’intérieur que pendant une période importante de leur vie qui seront disposés à rester auprès de leur propriétaire pour se protéger, car ils sont naturellement plus méfiants vis-à-vis du grand air. C’est pourquoi les nouveaux propriétaires de chatons peuvent envisager de garder leurs chatons à l’intérieur exclusivement pendant la première année, et de ne les laisser sortir que lentement, sous leur surveillance.

La vaccination et le suivit

Il est très important de vacciner correctement votre chat contre les maladies infectieuses pour les chats qui vont à l’extérieur et qui sont donc régulièrement exposés à des virus. Même si votre chat ne s’éloigne pas de la maison, les chances qu’il rencontre périodiquement d’autres chats sont élevées. Les virus, tels que la leucémie féline, ainsi que de nombreux virus des voies respiratoires supérieures sont extrêmement courants dans les populations de chats errants, et pourraient facilement infecter votre chat. Il faut également envisager une vermifugation semestrielle, voire plus fréquente si votre chat chasse régulièrement des rongeurs, des oiseaux ou d’autres animaux sauvages. En plus de la vaccination, votre chat d’extérieur devrait de préférence être testé chaque année pour la leucémie féline et le sida félin (test FeLV/FIV). Comme le sida félin se transmet généralement par des morsures, il est recommandé que tout chat mordu par un autre chat subisse un nouveau test FeLV/FIV environ trois mois après la blessure. Les blessures ou les signes de maladie chez un chat d’extérieur doivent être rapidement évalués par un vétérinaire. Souvent, les dommages dus à l’ingestion de toxines ou d’autres blessures non visibles ont le meilleur pronostic lorsqu’ils sont traités tôt et de manière agressive.

Des colliers réfléchissants

Il est également recommandé d’utiliser des colliers réfléchissants à libération rapide avec le nom et les coordonnées de votre chat. Un collier permettra à votre chat d’être rapidement identifié comme un animal qui appartient à quelqu’un : ce qui rendra moins probable qu’un voisin bien intentionné commence à nourrir votre chat, pour finalement le garder comme sien. La micropuce est un autre moyen d’identification permanent qui ne peut être ni enlevé, ni arraché, ni perdu. Il est optimal d’utiliser ces deux moyens d’identification des animaux de compagnie.

Share:

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn
Pour vous

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sommaire

Vos Univers

catégorie chat
Chats

Univers Chat

Dossiers, comparatifs, conseils ...

Voir la catégorie
blog chien
Chats

Univers Chien

Dossiers, comparatifs, conseils ...

Voir la catégorie
rongeurs
Chats

Univers Rongeur

Dossiers, comparatifs, conseils ...

Voir la catégorie
oiseaux
Chats

Univers Oiseaux

Dossiers, comparatifs, conseils ...

Voir la catégorie
poisson
Chats

Univers Aquariophilie

Dossiers, comparatifs, conseils ...

Voir la catégorie