Couple d’inséparables : comment en prendre soin ?

inséparables

Les inséparables : Des oiseaux amicaux, curieux, colorés et intelligents, faciles à garder et à soigner. Deuxième plus petite espèce de perroquet, ils sont originaires d’Afrique et des îles avoisinantes et peuvent vivre jusqu’à 20 ans. Les choisir comme animal de compagnie est donc un engagement à long terme. Les inséparables aiment la compagnie de leur propre espèce, il est donc préférable de les garder en couple ou en groupe plus important. S’ils sont gardés à l’intérieur, ils auront besoin d’un exercice quotidien régulier en dehors de leur cage. Ils sont au maximum de leur activité pendant la journée et dorment une fois la nuit tombée.

Inséparables : quelques infos

Les inséparables se présentent sous différentes couleurs et sortes. Ils sont généralement verts ou jaunes avec des reflets orange, roses et bleus dans les variétés à face de pêche ou masquées.

Les inséparables à l’état sauvage se nourrissent d’une grande variété de graines, de grains et de végétation. Un mélange de nourriture de qualité Cockatiel / Perruche constitue un bon régime de base, bien que des compléments puissent également être nécessaires, comme la seiche qui agit comme un supplément vitaminique, un enrichissement de l’environnement, et qui aide également à faire le bec. De petits morceaux de fruits et légumes frais peuvent également être donnés comme friandises et de l’eau potable fraîche doit toujours être disponible. Certains aliments peuvent être nocifs pour votre Inséparable : évitez de lui donner de la laitue, des avocats, du citron, des pommes de terre ou toute autre sucrerie ou boisson destinée à la consommation humaine.

Les inséparables : des oiseaux très sociaux

Les inséparables ne sont pas des oiseaux solitaires par nature, ils préféreront toujours la compagnie de leur propre espèce. Ils peuvent être élevés en couple (male avec femelle), mais s’ils se contentent de garder quelques oiseaux ensemble, l’un ou l’autre sexe devrait convenir. Pour les grandes volières, il est généralement préférable d’élever plus de femelles que de males, sinon les males peuvent se battre pour les femelles. Vous pouvez également mélanger des couples d’inséparables avec d’autres petits oiseaux comme les perruches, mais si vous les gardez dans une volière de reproduction, vous ne devez pas mélanger plus de deux espèces.

Les inséparables peuvent être accouplés à partir d’un an environ et produisent une couvée de 4 à 6 œufs en 23 jours environ. Comme pour tous les animaux de compagnie, la reproduction des inséparables exige beaucoup de temps et d’efforts. Il est donc recommandé de demander l’avis d’un expert et de faire des recherches appropriées avant d’envisager de garder un couple reproducteur et seulement si vous êtes certain de pouvoir trouver un bon foyer pour les bébés.

La cage idéale pour des inséparables

Les inséparables sont des oiseaux curieux et très actifs qui aiment jouer et grimper. Les jouets sont donc essentiels pour les stimuler mentalement et physiquement. Les inséparables sont peut-être plus petits que les cockatiels, mais ils sont beaucoup plus bruyants. Ils peuvent émettre un cri vraiment perçant (et désagréable) lorsqu’ils veulent attirer votre attention.

Les inséparables peuvent être hébergés à l’intérieur dans une grande cage grillagée avec une base en plastique ou à l’extérieur dans une volière spécialement conçue à cet effet. La cage doit être munie de barres horizontales pour permettre de grimper. Les inséparables aiment sauter de perchoir en perchoir. Cela signifie que la plupart des cages rondes ne conviennent pas. Les barreaux ne doivent pas être espacés de plus de 12 mm de large pour éviter qu’ils ne s’échappent. Gardée à l’extérieur, votre volière doit laisser de la place aux oiseaux pour qu’ils puissent voler correctement. Les inséparables gardés à l’intérieur devront être sortis de leur cage quotidiennement pour faire de l’exercice sous surveillance. Il faudra s’assurer de garder toutes les portes et fenêtres fermées lorsque l’on fait cela. Couvrir la cage avec un tissu la nuit encouragera votre inséparable à s’installer pour dormir. A savoir que les individus dits masqués ou à face de pêche ont tendance à se battre lorsqu’ils sont gardés ensembles.

Vous devez prévoir un bain pour votre oiseau, soit fixé à l’extérieur de la cage, soit une cuvette peu profonde placée à l’intérieur de la cage. A savoir que certains oiseaux préfèrent être aspergés d’eau tiède à la place.

Précautions et santé

Pour attraper votre inséparable, assurez-vous que votre paume couvre son dos et ses ailes tandis que votre majeur et votre index entourent le cou de l’oiseau. Soyez doux : Les inséparables mordent s’ils se sentent stressés. Si vous attrapez un oiseau de volière, utilisez un filet à rebord rembourré et n’essayez jamais de l’attraper en plein vol : attendez toujours qu’il soit perché en toute sécurité.

Les inséparables peuvent attraper des acariens et des poux dans leurs plumes, ce qui peut généralement être traité par des pulvérisations. Une mue excessive peut être provoquée par des fluctuations de température ou par le stress. Comme pour tous les oiseaux, si vous êtes inquiet pour un aspect quelconque de la santé de votre inséparable, demandez conseil à un vétérinaire aviaire.

Apprivoiser des inséparables

Les inséparables peuvent être assez difficiles à apprivoiser. Il est recommandé d’acheter un couple d’oiseaux élevés à la main et âgés de moins de 4 mois. Les inséparables sont très territoriaux, il vous faudra donc de la patience et de la persévérance pour les apprivoiser avec succès. Laissez-les s’installer dans leur nouvel environnement, parlez-leur doucement et habituez-les progressivement à accepter de petites gâteries à travers les barreaux de la cage avant de passer aux méthodes d’entraînement au bâton. Commencez par caresser doucement les oiseaux avec un petit bâton deux fois par jour, puis encouragez-les à sauter sur le bâton. Ensuite, répétez l’ensemble du processus en passant par la porte de la cage plutôt que par les barreaux. Enfin, répétez à nouveau, en utilisant cette fois-ci vos mains au lieu du bâton. Il s’agit d’un processus progressif qui peut prendre plusieurs mois de travail.

Share:

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn
Pour vous

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sommaire

Vos Univers

catégorie chat
Chats

Univers Chat

Dossiers, comparatifs, conseils ...

Voir la catégorie
blog chien
Chats

Univers Chien

Dossiers, comparatifs, conseils ...

Voir la catégorie
rongeurs
Chats

Univers Rongeur

Dossiers, comparatifs, conseils ...

Voir la catégorie
oiseaux
Chats

Univers Oiseaux

Dossiers, comparatifs, conseils ...

Voir la catégorie
poisson
Chats

Univers Aquariophilie

Dossiers, comparatifs, conseils ...

Voir la catégorie